Livret
  La rivière de Pont-l'Abbé
    
L'estuaire de la rivière de Pont-l'Abbé, jardin d’hiver des oiseaux

L'estuaire commence au niveau de Pont-l'Abbé, où l'effet des marées est toujours visible. Puis il s'élargit en une sorte de baie intérieure, de part et d'autre de l'île Chevalier. A marée basse, on découvre une grande vasière, au milieu de laquelle s'écoule un petit cours d'eau. A marée haute, la rivière est navigable depuis son embouchure entre le port de Loctudy et la pointe de la presqu'île de l'île Tudy, jusqu'à la ville de Pont-l'Abbé.

C'est cette grande vasière découverte à chaque marée basse, qui attire un nombre important d'oiseaux, notamment l'hiver. On y observe une variété de canards et des oies bernaches, venus "au chaud" passer la mauvaise saison avant de reprendre une migration printanière vers le nord de l'Europe pour la période de reproduction. De très nombreuses espèces de limicoles * viennent s'alimenter sur la vasière : pluvier argenté, avocette élégante, courlis cendré, chevalier gambette et même des spatules blanches...Le héron cendré, lui, a  élu domicile dans un bois de pins, où il élève ses petits chaque printemps.

A la belle saison, les sternes nichant sur l'île aux moutons, proche des Glénan, viennent à l'occasion pêcher jusque dans l'estuaire les poissons dont elles se nourrissent exclusivement. En effet, les estuaires, grâce à leurs eaux moins froides et moins salées que celles de l'océan, jouent un formidable rôle de nourricerie pour nombre de poissons. Ainsi les alevins peuvent se développer dans un milieu protégé avant de rejoindre l'océan.

* Limicole : oiseau au long bec et longues pattes, vivant en grande partie sur les estrans et les zones humides.

Idées de découverte